Archives de catégorie : Actu réseau

Journées Doctorales “L’eau: nature, culture, pouvoirs”

Le rESeau.P8 a le plaisir de vous inviter à sa deuxième journée doctorale qu’il organise en collaboration avec le Séminaire Hydrosystèmes et hydropolitiques (Laboratoire GECKO EA 375) et ANR WAMAKHAIR (Water Management in Khartoum International Research)

Elles auront lieu le jeudi 7 juin à l’Université Paris 8 en salle D 002 et le vendredi 8 juin à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense en salle D 201.

Affiche Définitif (impression)

programme journées doctorales EAU 2012)

FILM-DEBAT, 14 mai: L’ETAT FERME

Martine Tabeaud et Xavier Browaeys, 2011, « L’État ferme », 37 min. (avec la participation de Roman-Oliver Foy)

 L’Établissement Al-Assad (Euphrate, Syrie) était une ferme d’État mise en place dans les années 1970 avec des aménagements visant à l’irrigation des terres dans une région au climat semi-aride. Elle a été liquidée en 2000.

Ce film a pour but de donner la parole aux acteurs locaux, successivement paysans dans des systèmes extensifs, puis employés dans la ferme d’État irriguée et mécanisée, et enfin bénéficiaires de lots de 3 ha par famille nucléaire après la liquidation.

Attention! Suite à un changement de salle, la projection aura lieu le lundi 14 mai à 15h30 en salle D304 à l’Université Paris 8.

Hydrosystemes et Hydropolitiques, du Cap (Afrique du Sud) a Khartoum (Soudan)

DAVID BLANCHON

 MCF en géographie à l’Université Paris Ouest Nanterre,

Laboratoire GECKO et Institut Universitaire de France.

Mercredi 11 avril, 10h30-13h, salle D 143

Depuis pres de 30 ans deux concepts dominent les débats scientifiques dans les sciences de l’eau : l’hydrosystème et l’hydropolitique. Tous deux sont largement utilisés et discutés dans de nombreuses disciplines, mais rarement ensemble. Nous proposons ici d’étudier l’émergence, le développement et les implications en géographie de ces deux concepts. L’objectif est de voir deux trajets, des sciences humaines et sociales vers la « matérialité de l’eau » et des sciences de l’environnement vers la « socialisation » du cycle de l’eau. Notre but est de voir comment ils peuvent être utilisés et quels sont les interactions entre la recherche scientifique et son utilisation dans les politiques de l’eau, en nous référant notamment aux cas des villes du Cap (Afrique du Sud) et de Khartoum (Soudan)

 

 

L’eau dans le pays arabes: entre hydropolitique globale et compétitions locales

HABIB AYEB, GEOGRAPHE,

MAITRE DE CONFERENCES A L’UNIVERSITE PARIS 8, CHERCHEUR AU SCR – UNIVESRITE AMERICAINE DU CAIRE

Mercredi 7 mars 2012 en salle D 143 Université Paris 8de 10h30 à 12h30

Qu’il s’agisse du droit à l’eau, de l’accès, de la gestion et de la politique, des inégalités et de la pauvreté, de la compétition et de la « participation », ou encore de la disponibilité volumétrique, on se trouve face à des questions et des situations qui relèvent à la fois des sciences hydrologiques et des sciences sociales. Cette diversité des questions et des situations impose au chercheur, comme au décideur, des échelles différentes d’observations et d’analyses.

A partir d’un tel contexte Habib Ayeb propose de dessiner une cartographie multiscalaire des problèmes liés à l’eau dans les pays arabes. Avec quelques exemples à l’appui, il tentera de montrer la complexité et la diversité des différentes situations.

affiche AYEB 3 (low quality)

Quelles perspectives pour le droit à l’eau ? Sylvie Paquerot – le 15 novembre

Dans le cadre du cycle de conférences Utopia, le réSEau accueillera le Mardi 15 novembre à 18h45 à l’Université Paris 8 – Métro : Saint-Denis Université – salle D143, une conférence de Sylvie Paquerot, Professeure à l’Ecole d’études politiques, Université d’Ottawa : “Quelles perspectives pour le droit à l’eau ?”.

Cette conférence sera suivit d’un débat avec Dominique Voynet, maire EELV de Montreuil (93)

Inscription gratuite en envoyant un message à inscriptionconf@mouvementutopia.org La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org

http://www.mouvementutopia.org/blog/index.php?pages/le-cycle-de-conferences-utopia

De l’eau de pluie à l’eau de source, évolution d’un terrain sur les rituels au sud-est du Mexique

LE rESeau.P8 INVITE A LA CONFERENCE – DEBAT :
De l’eau de pluie à l’eau de source, évolution d’un terrain sur les rituels au sud-est du Mexique
CARINE CHAVAROCHETTE, ANTHROPOLOGUE, CHERCHEUR ASSOCIÉE AU CREDA-CNRS.

Ces recherches sont localisées au sud-est du Méxique plus particulièrement dans l’Etat du Chiapas, l’un des plus pauvres et des plus indigènes du pays. Des groupes mayas cohabitent avec des populations métisses. Les principales sources de revenus de ces habitants sont issues de l’agriculture et de l’élevage. Comme toute civilisation agraire, les personnes ont entretenu des relations privilégiées avec l’eau, et des divinités telluriques comme des saints catholiques ont été et sont vénérés afin de favoriser les précipitations atmosphériques annuelles. Depuis la fin du XXe siècle, cette région connaît de profondes mutations sociales et politiques telles que le libéralisme, le mouvement zapatiste, l’émigration en Amérique du Nord et les conversions religieuses. Elles ont provoqué des transformations des structures familiales, des changements professionnels et de rapport à la terre, mais ont également facilité l’adduction d’eau potable dans les villages. Les enjeux actuels de l’accès et du contrôle de l’eau ont encouragé de nouvelles célébrations près des sources locales et des systèmes d’adduction d’eau. Il s’agit de questionner ces récentes pratiques et de montrer comment elles s’inscrivent à la fois dans un territoire religieux et politique.

Mercredi 26 octobre 2011 en salle D 143, Université Paris 8 de 10h30 à 12h30
Le rESeau.P8 (Réseau d’Etudes et d’Echanges en Sciences Sociales sur l’Eau), est un réseau d’étudiants en doctorat et master et d’enseignants – chercheurs de l’Université Paris 8 qui travaillent sur les questions d’eau dans une perspective interdisciplinaire

Equipe
ERASME
LE rESeau.P8
LADYSS
ED 401 Sciences sociales

Deux séminaires, 6 et 7 Juin

Lundi 6 Juin 2011

Dans le cadre du séminaire « Anthropologie comparative des sociétés et cultures musulmanes »
Barbara Casciarri (maître de conférences, Université St-Denis Paris 8), traitera de « Terre, eau, tribu, ou comment lire les dynamiques “tribales” par le biais de l’accès aux ressources dans le Soudan contemporain ».

Au Collège de France, 11 Place Marcelin Berthelot, 75005 Paris, de 14h à 16h30, salle 1.

Mardi 7 Juin

Dans le cadre du séminaire “Hydrosystèmes et Hydropolitiques” du Laboratoire Gecko de l’Université de Paris-Ouest Nanterre, intervention de Jamie Linton (Queens University, Kingston, Canada), auteur du livre What is Water? The History of a Modern Abstraction (Vancouver: UBC Press)

De 10h30 à 12h30 en salle D201, Bâtiment D, à l’université de Paris Ouest Nanterre

Séminaire Professeur Mauro VAN AKEN: La rareté de l’agrobusiness

Jeudi 5 Mai 2011 – 10h00-12h00, salle C225
Conférence-débat
La rareté de l’agrobusiness. Conflits et réseaux d’eau dans la vallée du Jourdain (Jordanie)
Mauro VAN AKEN, Anthropologue, Université de Milano Bicocca, Italie – Professeur invité au département de Sociologie – Université Paris 8

La Vallée du Jourdain représente un cas global de la géopolitique de l’eau, mais la « vie sociale » quotidienne de la gestion de l’eau est souvent ignorée, en particulier dans l’irrigation agricole. Aujourd’hui la Vallée du Jourdain constitue un contexte d’agrobusiness avec des conflits et une compétition croissants atour de l’eau. Les fermiers locaux – réfugiés palestiniens, tribus sédentarisées, migrants égyptiens – volent et manipulent à différents niveaux le tour d’eau centralisé comme dynamique nécessaire pour faire face à la rareté, mais aussi bien comme acte politique et culturel de réappropriation et resocialisation de cette ressource. Différents mondes sociaux et liens culturels liés à l’eau se rencontrent dans les mêmes réseaux techniques.

Visualiser l’affiche du séminaire

Journée Doctorale 1er Juin 2011

Journée doctorale organisée par les laboratoires ERASME et LADYSS et le rESeau P8, avec le soutien de l’ANR WAMAKHAIR.

Les liens de l’eau : milieu, société, pouvoir
Mercredi 1er juin 2011
9h30 – 16h30
Université Paris 8 (Salle D143)

L’eau est l’une des ressources les plus « relationnelles », un aspect sa capacité d’établir des connexions entre plusieurs domaines du social : le homme/nature, le milieu, les modes d’organisation du territoire, les institutions, les relations de pouvoir, les perceptions culturelles, les systèmes de valeurs et les identités. En partant de cette « vocation » de l’eau vers les approches interdisciplinaires et comparatives, renforcée par son statut d’enjeu crucial et stratégique, au cœur des processus de globalisation, nous avons voulu consacrer un espace de réflexion particulier aux liens multiples que la recherche en sciences sociales peut décrypter « derrière » l’eau. Etudier l’eau signifie réseaux sociaux, économiques, culturels ainsi que les divers types de liens et de formes de dépendance qui se nouent autour de l’accès à cette ressource.

Cette journée doctorale, organisée par les laboratoires LADYSS et ERASME, mettra en premier plan la présentation des recherches de thèse des jeunes doctorants travaillant dans divers terrains en Afrique, Asie, Amérique Latine, avec l’ambition de susciter un débat commun sur des axes transversaux de lecture du rapport entre ces sociétés et l’eau . Centralisation/décentralisation, hiérarchie/autonomie, rareté et compétition, « modernisation » et savoirs locaux, marchandisation et libéralisation, intervention pour le « développement » : ce sont autant des thèmes que nous souhaitons parcourir dans ce moment de discussion consacré aux liens de l’eau.

Visualiser l’affiche de la Journée Doctorale

Programme

9h30-12h30 : Introduction et première session

9h30–9h45 : Accueil : Alain Bertho, directeur de l’Ecole Doctorale en Sciences Sociales

Introduction : Barbara Casciarri (Erasme)

9h459h45-10h30 :   Francesco Staro, Doctorant en Anthropologie, ERASME « Y a-t-il des savoirs traditionnels de l’eau ? Les liens entre utilisation des ressources naturelles et identité ethnique auprès des groupes pastoraux de l’Ethiopie du Sud »

10h30-11h15 :     Franz Fardin, Doctorant en Géographie, LADYSS «Temps et espace dans l’étude de la gestion des eaux usées. Echelles et technologies dans le sud-est de l’Inde»

11h15-12h00 :  Luisa Arango, Doctorante en Anthropologie, ERASME « Interroger la globalisation à partir du local. Comparaison des modes de gestion de l’eau entre les îles de Tuti (Khartoum, Soudan) et Tierra Bomba (Cartagena, Colombie) »

12h00–12h30 :  Débat sur la 1ère session : cordonné par Mauro van Aken (Université de Milan)

Pause déjeuner (12h30-14h00) 

14h – 16h30 : Deuxième session et conclusions 

14h00-14h15 :  Introduction : Hugo Pilkington (LADYSS)

14h15-14h30Noha T. Hamza, Doctorante en Anthropologie, University of Khartoum « Water Quality, Health and Social Factors : cases studies from Khartoum (Sudan) »

14h30–15h15 :  Emilie Crémin, Doctorante en Géographie, LADYSS «Gestion des milieux et recompositions territoriales. Le cas de la tribu Mising en bordure du fleuve Brahmapoutre (Assam, Nord-est de l’Inde)»

 15h15–16h00 : Maxime Lachal, Doctorant en Géopolitique, IFG « Enjeux et tensions autour du nouveau partage de l’eau dans le bassin versant du Lac Tana (Ethiopie) »

 16h00 – 16h30 : Debat sur la 2è session et Conclusions: cordonné par David Blanchon (Université de Nanterre)

Visualiser le PROGRAMME de la journée doctorale